Bonjour à toutes !

Aujourd'hui pour vous distraire, je vais vous conter "la chaise qui voulut trouver chaussure à son pied".  

Comme lui de noir vêtue, la chaise du curé en avait trop entendu.

Toutes ces fesses sans vertu l'avait déçue au point qu'elle n'en supporterait plus.

A l'heure de la confesse, on lui posa de lourdes fesses.

Sans avoir le temps de faire une prière, ses petites jambes cédèrent !

Le curé désemparé se mit à hurler : " Nom de Dieu est- ce l'oeuvre de Lucifer ? Cette chaise est habitée ! Eh bien  je vais m'en séparer !!!" .

Le curé se pencha pour aider à se relever l'infidèle à ses pieds.

Quand tout à coup la chaise se mit à jurer : " Dis donc curé ! Ne t'ai-je point rendu service durant ces longues années? J'ai su porter les culs novices et les damnés. Plutôt que de me remercier tu ferais mieux de me réparer.  Avec deux jambes cassées, comment pourrais-je trouver chaussure à mon pied ? "

Terrifié de l'entendre parler, le curé se signa et l'empoigna.

Il fit claquer les semelles de ses nus-pieds pour aller la jeter.

Mais c'était  sans compter que la chaise allait se rebiffer. 

Une fois les talons tournés, elle s'agrippa à la soutane sacrée et lui mordit le mollet.

Les nus-pieds s'emmêlerent dans la robe du curé et le firent chuter.

Se redressant il lui jeta : " Tu es ensorcelée !!! Par les flammes je vais te purifier !" 

La chaise comprit que son heure arrivait.

Elle ramassa ses jambes cassées pour tenter de s'en aller.

Voyant sa tentative désespérée, elle se jeta sous les roues d'un cocher trop habile pour l'écraser.

La porte du carrosse s'ouvrit et une dame en descendit.

" Mais que vous arrive t-il Monsieur le curé ? Et cette chaise abandonnée?" 

Le curé : " N'y touchez pas! C'est le diable incarné !"

La comtesse se mit à ricaner ...

" Eh bien ... je la reconnais ! C'est elle qui supportait vos pénitents ! Mais que vous a t'elle fait pour vous déplaire autant ? "

Le curé:  "Ce qu'elle a fait ??? Ma chère Comtesse ... elle a parlé !"

La Comtesse : "Si ce n'est le vin de messe que vous n'avez trop apprécié, que vous a t'elle raconté ?"

Le curé : "qu'elle voulait trouver chaussures à son pied puis elle m'a fait tomber ! Tout ceci n'est que diablerie, il faut la mettre au bûcher !

La Comtesse consternée s'adressa à la condamnée :

"Eh bien quelle belle idée de vouloir chaussure a son pied ! Curé laissez-moi vous débarrassez, j'ai une petite idée "

Le curé :  "Qu'à cela ne tienne!  Mais je ne veux plus en entendre parler !

La bienfaitrice l'emporta.

Il se raconte que le soir même, elle fut réparée et que la Comtesse lui fit enfiler ses souliers et sa robe rose brodée et qu'enfin heureuse d'avoir chaussure à son pied, la chaise  se mit à danser. 

Monsieur le curé, lui, jure qu'il entend le soir venu, les éclats de rire de la Comtesse et les talons de la traîtresse.

Elle danse en racontant tous les pêchers des confessés à celle qui l'a sauvée. 

Certains objets ont un passé et donc des choses à raconter...

Si vous n'y croyez pas ... regardez !

 

 

 20180403_155323

20180403_155528

20180403_155443

20180403_155331

20180403_155545

 20180403_155345

20180403_155503

20180403_155512 

chaise fauteuil mome 1